Pourquoi investir en Perp ?

Le plan d’épargne-retraite populaire ou PERP est un des produits d’épargne récents. Il vise à améliorer la qualité de vie de ses membres après la retraite, tout en diminuant leur impôt sur le revenu. Cependant, cette forme d’épargne n’est pas encore cultivée dans le cœur des Français. Tout le monde hésite à l’idée de s’y investir. Voici donc ce qu’il faut savoir avant de placer en PERP.

Comment fonctionne le PERP ?

Quand vous décidez d’investir sur le PERP, vous devez prendre conscience de l’enjeu. À savoir que les sommes versées ne peuvent plus être retirées jusqu’à vos 60 ans. Autrement dit, votre épargne sera bloquée jusqu’à l’âge de retraite. En attendant ce délai, vous devez effectuer un versement unique ou plusieurs tranches, lesquelles constitueront un capital.

Une fois la retraite atteinte, vous recevrez votre argent avec les intérêts accumulés sous forme de rente. Il est aussi possible de l’obtenir en une seule fois, si votre PERP vaut entre 10 000 et 15 000 €. Pour cette somme, la rente mensuelle est jugée trop faible, c’est-à-dire moins de 40 €.

Si votre PERP vaut plus alors que vous avez besoin d’un capital, vous pouvez récupérer les 20 % en capital et 80 % en rente. En cas de décès, la rente sera versée au conjoint. Cet investissement contribue également à la protection des enfants ainsi qu’un certain avantage fiscal indéniable.

Les sommes investies seront déduites de votre impôt sur le revenu. Il ne s’agit pas d’une réduction à part entière sur l’impôt. Il est plutôt question d’enlever la somme investie en PERP de votre revenu imposable, pour qu’elle ne soit pas comptée dans le calcul de votre IR. Si vous payez régulièrement votre impôt, vous pourrez bénéficier d’un certain avantage fiscal.

Dans quel cas investir en PERP ?

En principe, tout le monde peut investir dans le PERP, quels que soient sa situation et son statut salarial. Vous devez tout de même avoir une épargne de précaution pour subvenir à votre besoin spontané en attendant le déblocage de votre placement en PERP à la retraite. Cette forme de placement est notamment conseillée pour les personnes ayant une tranche d’imposition élevée.

Plus votre impôt sera élevé, plus vous gagnerez plus d’avantage fiscal. Vous pourrez obtenir les mêmes avantages en souscrivant à une assurance-vie. En plus, avec cette dernière, il est possible de débloquer les fonds déjà investis. Cependant, le PERP est à privilégier si votre impôt est important, soit plus de 30%. Aussi, il faut attendre que votre retraite soit proche pour commencer l’investissement.

Pour une tranche d’imposition, valant 41 % ou 45 %, il n’y a aucun tort à commencer le PERP à n’importe quel âge. Si la tranche fiscale est à peu près 14 %, le PERP est envisageable pour un investissement à court terme, soit entre 4 ou 5 ans. La condition la plus propice pour placer en PERP, c’est être à la fois proche de la retraite et dans une tranche d’imposition importante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *